Comment comptabiliser l’achat ou l’abonnement d’un logiciel ?

comptabilisation logiciel

Publié le : 27 juillet 20206 mins de lecture

L’achat et l’abonnement à un logiciel doivent être comptabilisés. Tous les éléments liés à cette acquisition doivent être enregistrés. Pour faciliter vos démarches, il est envisageable de recourir au service d’un comptable sérieux et qualifié. La comptabilisation du logiciel n’est pas toujours la même. En effet, tout dépendra des fonctions et du prix de votre programme. Si vous optez pour la location, les amortissements ne doivent pas être négligés. Plusieurs points sont à évoquer lors de l’achat ou de l’abonnement à un logiciel.

Savoir comptabiliser l’achat ou l’abonnement à un logiciel

La comptabilisation abonnement logiciel est une étape obligatoire dans le cadre d’une structure professionnelle. Vous devez être attentif par rapport à plusieurs éléments avant de vous adonner à la comptabilisation. En effet, il faudrait porter un intérêt à la nature du logiciel. Votre choix peut varier en fonction de votre secteur d’activité. Lors de l’achat ou de la location de votre programme, la comptabilisation peut se faire en immobilisation incorporelle. Cette option est recommandée si vous avez à votre disposition une licence et un logiciel. Par ailleurs, la location ne vous donne pas droit à une licence. Il sera ainsi obligatoire d’acheter vos droits pour utiliser le programme. Dans ce cas, vous obtiendrez le droit d’exploitation de la part de l’éditeur. La comptabilisation sera différente d’une acquisition. Actuellement, vous pouvez miser sur des solutions en ligne pour faciliter vos démarches de comptabilisation. Vous pouvez consulter les commentaires des internautes pour comprendre les enjeux de votre décision. Pour des informations supplémentaires, il est conseillé de vous rendre sur le lien suivant : sokeo.fr.

Des astuces pour comptabiliser l’achat ou l’abonnement à un logiciel

Pour réaliser la comptabilisation logiciel, vous devez commencer par le catégoriser. Vous pouvez avoir à votre disposition un programme autonome, open source, cloud ou Saas. La comptabilisation des logiciels à usage commercial dépend de vos objectifs principaux. Suite à la commande d’un client, il faudrait débiter le compte 34 avec la mention « en cours de production de services ». Vous devez créditer le compte 7134 d’un autre côté. Si le logiciel est fabriqué depuis un logiciel-père, il faudrait débiter le compte 355 et créditer le 71355. De ce fait, la comptabilisation peut changer en fonction de la situation. Si vous achetez un logiciel en vue de le revendre, le débit se fera sur le 37 pour valoriser le stockage de la marchandise. En contrepartie, le crédit du compte 6037 est obligatoire pour mentionner la variation des stocks. Lors de l’acquisition d’un logiciel autonome à usage interne, une étape d’immobilisation est obligatoire. Vous devez tenir compte de la valeur du bien hors taxes. Les charges ne doivent pas être comptabilisées directement. Il faudra noter que le logiciel à usage interne peut être amorti sur une durée de 12 mois.

Techniques de comptabilisation de l’achat ou de l’abonnement à un logiciel

En collaborant avec un professionnel de la comptabilité, vous minimisez vos risques d’erreur. Il est préférable de demander des devis auprès de plusieurs professionnels avant de prendre une décision. Le rapport qualité-prix doit être mis en avant. Chaque écriture comptable doit être réalisée avec soin. Si le logiciel a une valeur non significative, il vous suffit de le comptabiliser en charges. La comptabilisation location logiciel doit suivre le règlement du plan comptable. Lors de la location, l’éditeur assume les risques liés à la maintenance et à l’entretien du logiciel. Vous devez vous organiser afin d’assurer les différentes comptabilisations au sein de votre entreprise. En misant sur une gestion comptable en interne, il est recommandé d’être sélectif dans le recrutement. Il est aussi envisageable de déléguer vos missions à une tierce personne. Avant de faire appel à un professionnel, vous devez vous renseigner sur son expertise et ses exploits professionnels. La présence d’un comptable est conseillé lors de l’acquisition d’un logiciel acheté avec du matériel. En effet, il est tout à fait possible d’acheter un logiciel avec un système d’exploitation et des matériels informatiques.

Guide pour comptabiliser l’achat ou l’abonnement à un logiciel

Lors de l’achat ou de l’abonnement à un logiciel, vous devez réaliser une comptabilisation approfondie. Tous les détails doivent être notifiés pour éviter les désagréments. La comptabilisation d’une société commerciale répond à des exigences particulières. Pour comptabiliser l’achat et l’abonnement à un logiciel, vous pouvez utiliser plusieurs types de méthodes. En misant sur la méthode descriptive, vous devez réaliser une description avant de comptabiliser le logiciel. Les méthodes utilisées peuvent varier en fonction du type de logiciel. Vous devez également notifier les mises à jour réalisées. En enregistrant une charge, votre résultat comptable sera diminué du même montant. Si vous décidez de réaliser un enregistrement en immobilisation, il y aura un amortissement au niveau de votre bilan comptable. Les immobilisations incorporelles peuvent être enregistrées sous plusieurs comptes. Tous les frais liés à l’acquisition du logiciel ne doivent pas être ignorés. Vous devez être attentif par rapport à l’évaluation pour éviter les erreurs.

Plan du site